Brèves

17/04 - Gaston sur la ferme ture de Demba Diop : « C’est inadmissible ! »

La récente sortie de Fodé Sylla, directeur des infrastructures au ministère des Sports, informant sur une possible fermeture de Demba Diop pour réfection a fait l’effet d’une bombe chez les acteurs de la lutte et plus particulièrement les promoteurs. Ces derniers ont déjà investi des millions et ont calé des dates depuis longtemps pour y tenir des combats de lutte. C’est le cas du promoteur Gaston Mbengue ui doit y organiser, le 1er juin prochain, le choc entre Malick Niang et Ama Baldé. C’est un Gaston outré, désabusé et déçu qui a tenu à monter en créneau. « Comment peut-on se lever un bon jour pour prendre une telle décision ? Ils ne se soucient même pas des gens qui ont investi des millions et qui projettent d’y organiser des combats. C’est inadmissible. Un Etat ne se gère pas comme ça. C’est de l’inconscience notoire. En pleine saison, comment peut-on prendre une telle décision ? Dans quel pays sommes-nous ? Depuis que le ministre des Sports est là, il ne crée que des problèmes. Je pense que c’est une décision impopulaire. Le fait que le CNG prolonge la saison de lutte jusqu’en fin aout est une bonne chose mais à quoi ça sert si on ferme des stades ? Beaucoup d’argent a été déboursé par les promoteurs. C’est inadmissible », tonne Gaston Mbengue au bout du fil.

Gaston pourrait organiser à Abidjan le 19 octobre

Sur son séjour au pays de Houphouet Boigny, le promoteur Gaston Mbengue a indiqué qu’il envisage d’y organiser une journée de lutte. « Ce ne sont que des projets. J’ai été reçu par les autorités ivoiriennes, à commencer par le Premier ministre d’Etat Jeannot Haoussou Kouadjo, le ministre des Sports, le président de la Fédération ivoirienne de football. Comme l’ambassadeur du Sénégal en cote d’Ivoire. Ils sont favorables à une journée de lutte dans leur pays pour raffermir les liens entre les deux pays. Rien n’est encore décidé mais il se pourrait que j’organise une journée de lutte le 19 octobre à Abidjan, après le pèlerinage du grand Magal de Grand Bassam (17 et 18 octobre) », confie Gaston Mbengue.

18/04 - CAN 2015, tirages au sort des éliminatoires : Les Lions connaitront leurs adversaires le 27 avril

Les éliminatoires en tant que telles se dérouleront en divers tours préliminaires ainsi qu’une phase des poules avec 7 groupes de 4 équipes. Les deux premières équipes de chaque groupe seront directement qualifiées pour la phase finale de la CAN-2015 ainsi que le meilleur 3ème des sept groupes plus le Maroc, pays organisateur.

La phase des groupes se déroulera entre le 5 septembre et le 19 novembre 2014. Sur les 51 pays engagés pour ces éliminatoires, les 21 premiers au classement CAF dont le Sénégal sont qualifiés d’office pour la phase des groupes. Les 7 autres participants à la phase des groupes seront connus à la suite des tours préliminaires qui se déroulent présentement. Le classement CAF combine les performances lors des trois dernières éditions de la CAN, dans les éliminatoires de ces éditions, ainsi que lors des éliminatoires de la Coupe du monde 2014. Quant au tirage au sort de la phase finale de la CAN 2015, il aura lieu le 26 novembre 2014 au Maroc, dans une ville qui reste à déterminer. La phase  finale se déroulera du 17 janvier au 7 février 2015 dans les villes de Rabat, Agadir, Tanger et Marrakech.

Le Sénégal occupe la 20ème place au classement des équipes nationales de la CAF pour les préliminaires de la CAN-2015. Il n’a devancé que le Soudan. Le trio de tête est constitué du Nigeria, du Ghana et de la Côte d’Ivoire. Les 21 premiers au classement CAF sont qualifiés d’office pour la phase des groupes de la CAN-2015. Les sept autres participants à la phase des groupes de cette compétition dont la phase finale aura lieu au Maroc, seront connus à l’issue des tours préliminaires qui prennent fin au mois d’août prochain.

Composition des chapeaux 

Chapeau 1 : Nigeria, Ghana, Cote d’Ivoire, Zambie, Égypte, Tunisie, Burkina Faso, Togo,
Afrique du Sud, Algérie, Mali, Angola

Chapeau 2 : Cameroun, Guinée, Sénégal, RD Congo, Cap-Vert, Ethiopie, Libye, Bostwana, Niger, Guinée équatoriale, Soudan

Chapeau 3 : Bénin, Malawi, Mozambique, … les autres équipes déterminées selon les
résultats du tour préliminaire

Chapeau 4 : Les 12 équipes seront connues après le tour préliminaire

 

 

19/04 - Efficacité en attaque: Le duo Demba Ba - Diafra Sakho met la pression sur Giresse

C’est le cas de Demba Ba, qui est sorti du bois pour propulser Chelsea en demi-finale de la Ligue des Champions, en signant, dans les dernières secondes du match, le but victorieux face au Paris Saint-Germain. Quatre jours après, l’attaquant des Lions remettait ça en inscrivant l’unique but de la partie contre Swansea en Premier League. Suffisant pour confirmer l’état de forme de celui que Mourinho avait pourtant mis sur une liste rouge.

Et ce regain de forme de Demba Ba est d’autant plus intéressant qu’il intervient au moment où ses coéquipiers de la Tanière, à savoir Papiss Cissé, Moussa Sow, Mame Biram Diouf… marquent le pas. Comme pour dire que Giresse a eu le bon flair en réintégrant l’ex-banni de la Tanière.

Giresse obligé de tenir compte des perf’ de Diafra Sakho

Mais Demba Ba n’est pas le seul Sénégalais à briller en club. Diafra Sakho, solide leader avec le Fc Metz et actuel meilleur buteur, est en train d’écraser la Ligue 2 française, qui attaque ses dernières journées. Et même si Giresse juge prématurée sa sélection chez les Lions, il faut dire qu’il ne peut rester insensible aux qualités de buteur de ce jeune attaquant, estimé à 6 millions d’euros, et qui fait déjà courir bon nombre de clubs européens ; avec une liste de prétendants qui s’allonge chaque jour. Poussant ainsi son agent, Thierno Seydi, à l’envoyer hors de la France la saison prochaine.

Du coup, quand on a deux attaquants axiaux qui savent marquer des buts, ça donne à réfléchir, surtout chez un technicien adepte du 4-4-2. Une telle situation, c’est ce dont rêve tout entraîneur. Et Le Quotidien de citer tout haut la question que tout le monde pense tout bas : «Et si Giresse lançait dans le bain le duo : Ba-Sakho ?»

19/04 - Eumeu, Balla Gaye, Tyson, Forza, Moustapha Gueye à Gris Bordeaux…ces lutteurs qui se sont blessés avant leurs combats

Ils sont nombreux les cas de blessures de lutteurs à l’origine des reports de combats. Ainsi dans un passé récent, Eumeu Séne, qui évoluait à l’époque à Boul Falé souffrait avant son combat contre Balla Gaye 2, d’un abcès à la jambe qui a occasionné le report de cette affiche. Rétabli de sa blessure, Eumeu Séne surprenait le monde de la lutte en infligeant au fils de Double Less la 2ème défaite de sa carrière, le 8 février 2009. Le même Eumeu Séne revient quelques années plus tard déclarer une blessure à l’œil gauche à quelques jours de son combat contre Modou Lo, le 31 janvier 2013.

Son ancien mentor, Tyson avait lui aussi contracté une blessure au bras droit (22 mars 2011) à quelques semaines de son duel contre Balla Gaye 2. Le combat sera reporté au 31 juillet 2011, à l’arrivée Tyson, a concédé sa 5ème défaite.

Le 6 décembre  2013 Khadim Ndiaye, à quelques heures de son combat contre Ablaye Ndiaye, déclaré forfait suite à une hémorragie  digestive. Le combat reprogrammé le 30 mars 2014 sera perdu par l’ancien «boucher de l’arène».

Avant eux, il y’ a eu d’autres lutteurs qui ont connu un report de combat. C’est le cas de Saloum-Saloum, Forza, Tapha Gueye qui ont tous contracté des blessures qui ont nécessité le report de leur combat.

23/04 - Victime d’une déchirure musculaire : Cheikh Mbengue pourrait rater la fin de saison

Coup dure pour Rennes qui sera privé de son défenseur sénégalais Cheikh Mbengue, blessé vendredi en championnat face à Saint-Etienne (0-0). La durée de l’indisponibilité du joueur qui souffre de déchirure musculaire n’est pas encore établie. Mais selon certaines sources, la latéral gauche devrait rater quelques rencontres de la fin du championnat et peut-être la finale de la Coupe de France. C’est une mauvaise nouvelle également pour l’entraineur des Lions, qui prépare deux matchs amicaux en mai contre le Gabon et le Kosovo. Après la blessure samedi en championnat de Papiss Cissé (fracture de la rotule), Cheikh Mbengue vient s’ajouter à la liste de joueurs qui pourraient rater les sorties des Lions au mois de mai.

24/04 - Tournoi Mic Tournament en Espagne : Aspire Sénégal vainqueur en Cadets et Juniors

En plus de cette récompense, «Babacar Niasse (Sénégal) et Francis Odinaka Uzoko (Nigeria) ont été élus meilleur gardien de but, respectivement des catégories juniors et cadets. Alors que Quadri Muritala (Nigeria) est désigné meilleur joueur dans la catégorie des minimes.» Dans la catégorie des U15, poursuit le communiqué, «l’équipe d’Aspire Football Dreams Sénégal a battu lors de la demi-finale le Fc Barcelone par 2-1 et en finale le Rcd Espanyol par 7-0.» Dans la catégorie des U17, «l’équipe d’Aspire Football Dreams Sénégal a battu lors de la demi-finale le Fc Barcelone par 1-0 et en finale l’Equipe Nationale du Brésil par tirs aux buts 5-4 (0–0).» Pour rappel, l’Académie Aspire Football Dreams au Sénégal en est à sa sixième (6e) participation à ce prestigieux tournoi qu’elle a remporté plusieurs fois. 

06/05 - Retour de la Douane dans l’élite : Karim Séga Diouf parle de "mission accomplie"

‘’Nous sommes animés par le sentiment d’une mission accomplie. Nous avons atteint notre objectif malgré cette seule défaite que nous concédons’’, a-t-il déclaré à des journalistes à l’issue du match ayant opposé son équipe au Ndiambour de Louga.

Lundi, l’AS Douanes a concédé une défaite (2-1) face à la lanterne rouge de la poule B du championnat professionnel de Ligue 2. Une défaite malgré tout synonyme de retour des douaniers dans l’élite, en raison des contre-performances de ses poursuivants.

‘’L’objectif prioritaire cette saison pour la Douane c’était de retrouver l’élite, nous l’avons réalisé avant terme et je suis habité par un sentiment de satisfaction’’, a dit Karim Séga Diouf.

16/05 - Ligue 1-Lille : Pape Souaré incertain contre Lorient

« Pape Souaré, qui souffre d’une petite douleur à la cuisse, a l’air d’aller mieux. Le reste du groupe est bien présent, à l’exception de Marvin Martin, suspendu », a annoncé René Girard l’entraîneur de Lille sur site officiel du club.
Les lillois devront se battre jusqu’au bout pour conserver leur 3ème place au classement. La défaite concédée face au PSG dimanche dernier (1-3) a redistribué toutes les cartes dans la course au podium. Avec seulement deux points d’avance sur des Stéphanois en pleine réussite, les Dogues se trouvent dans l’obligation de s’imposer chez Lorient pour accéder à coup sûr au tour préliminaire de la Ligue des Champions.

 

16/05 - Mauvause passe, la Suneor proche de la Ligue 2: Tirs groupés sur l`entraineur

La Suneor est au fond du trou. Si rien n’est fait, elle risque d’être engloutie et de voguer pour un temps non encore déterminé dans les eaux abyssales de la Ligue 2. Ce spectre de relégation hante les esprits des joueurs et du public. A six journées de la fin du championnat d’élite, les supporters à l’image du jeune Alfred Bâ croisent les doigts et prient Dieu pour que l’équipe fanion du Baol se maintienne en Ligue 1. Le jeune joueur, les deux mains sur le crâne, tourne la tête et comme un signe de dépit affiche une mine des mauvais jours. Il veut comprendre et a du mal à s’expliquer ces contre-performances, mais le public chaud de Diourbel a tout de suite désigné un responsable. Il s’agit de l’entraîneur Adama Diouf dont la tête est réclamée. C’est parce que, l’équipe joue mal. Sur 20 matchs, elle a con­cédé 12 nuls, 3 victoires et 5 défaites. A 6 journées de la fin du championnat, elle est classée 13ème sur les 14 équipes. Donc relégable.
Ibrahima Dacosta, Directeur technique régional de football  diagnostique les causes de cette contre-performance. «Ces derniers temps, c’était difficile surtout de gagner à domicile. C’était surtout lié à un problème d’organisation du jeu. Dans cette organisation, la politique qui devrait être mise en place, était de ne pas être frileux. Il faut avoir de l’audace. On ne peut pas jouer chez soi et être frileux, je crois que c’est cette frilosité qu’il fallait enlever de manière globale. Si les gens arrivaient à installer cette politique de l’audace, je pense que cela aurait permis à l’équipe d’être plus conquérante et de marquer de plus en plus. Dans la construction du jeu, on a noté un changement d’hommes tant sur le plan du coaching  que des joueurs. L’équipe qui avait favorisé la montée en Ligue 1 avait une ossature qui a été détruite. Ce sont de nouveaux joueurs qui sont venus. Ceux qui étaient titulaires ont perdu leur poste. Il y a un sentiment de frustration des joueurs qui étaient parvenus à faire monter l’équipe en Ligue 1 et qui ne se retrouvent plus dans les plans du nouvel entraîneur.»

«On ne peut pas confier l’équipe à des gens qui ont d’autres occupations»  
Pour notre interlocuteur, par ailleurs  titulaire de la licence B de la Caf, il faut chercher ces contre-performances dans le management de l’équipe. «Le staff est inopérant. On ne peut pas prendre une équipe professionnelle de 1ère division et la confier à des gens qui ont d’autres occupations, que de s’occuper exclusivement du club (l’entraîneur principal est chef du service départemental des Sports, son adjoint est directeur d’école et le préparateur physique est enseignant à l’Inseps). Un club professionnel ne doit pas être confié à des gens qui travaillent à mi-temps, mais à des gens qui travaillent à plein-temps. Consé­quence : l’équipe perd son talent. Et au rythme où nous allons, on a peu de chance de se maintenir mais c’est toujours possible de rester en Ligue 1, surtout que les équipes qu’elle va rencontrer joue sur deux fronts à savoir la coupe et le championnat.»

«L’entraîneur n’a pas un projet de jeu»
Ce diagnostic du Directeur technique régional est partagé par Saliou Ndiaye, ancien footballeur, qui pense que «c’est comme qui dirait que l’entraîneur n’a pas un projet de jeu bien ficelé. Pas une stratégie claire qui peut conduire l’équipe à la victoire. La preuve, ce sont les mêmes hommes qui jouent. Il faut du sang neuf à l’équipe.»
Malick Ndong, comme la majorité des supporters interrogés, «ne croit pas au maintien. Je n’ai aucun espoir». Revenant sur le jeu de l’équipe, notre confrère Abdou­laye Banne de la Rts confie : «L’équipe a des problèmes en attaque, elle ne marque pas, et encaisse beaucoup de buts. Elle a actuellement un goal différence négatif (-2) 12 nuls dont sept à domicile. Est-ce que c’est en concédant des matchs nuls à domicile qu’on parvient à se maintenir en Ligue 1 ? Je ne le pense pas. Il faut gagner.»
Pour y arriver, M. Banne croit savoir que «le public qui n’est pas souvent collé à l’équipe doit jouer sa partition pour les prochains matchs. Il faut que le staff change de méthode, il a peur de perdre à domicile. L’équipe doit jouer vite, élargir le jeu et jouer plus en profondeur. Le football moderne, ce n’est plus posséder le ballon mais  travailler vite. Travailler surtout l’efficacité.» A la question de savoir si l’équipe peut se maintenir en Ligue 1, Abdoulaye Banne relativise : «Ce sera très difficile».
Le président Oumar Samb se montre plutôt optimiste. Il pense que l’équipe restera en 1ère division. Pour lui, rien n’est perdu surtout qu’il reste 6 journées à jouer. La trêve d’un mois sera aussi, de l’avis du président, mise à profit pour requinquer le groupe et venir à bout de cette malchance qui poursuit l’équipe. Sur les difficultés de l’équipe, le président Samb s’explique : «Nous avons connu une crise avec le départ de l’entraîneur qui avait déjà formaté un groupe. Ensuite, j’ai noté un blocage psychologique qui a dû faire douter l’équipe.» Il demande à tous les supporters de coller à l’équipe.

Adama Diouf écarte toute idée de démission
L’entraîneur ne dit pas autre chose. Adama Diouf donne rendez-vous aux supporters à la dernière journée. Même s’il dit avoir perdu le sommeil depuis quelques temps, il n’en demeure pas qu’il reste persuadé que son équipe sera encore en Ligue 1 la saison prochaine.
Toutefois pour réussir ce challenge, il invite les joueurs à respecter les consignes. Se disant serein et zen, Adama Diouf qui a toujours la confiance des dirigeants de la Suneor, écarte toute éventualité de démission et pense qu’il ira «jusqu’au bout» de son contrat qui expire à la fin de la saison.

Salif Diallo pisté
Interpellé sur le fait que le staff ne soit pas permanent, Adama Diouf répond : «Ce n’est pas un problème d’autant plus que j’ai les coudées franches et l’autorisation de mon supérieur hiérarchique. Je suis toujours avec l’équipe.»
Toutefois, Le Quotidien a appris de sources bien informées que les plus hautes autorités de la Suneor seraient en pourparlers avec Salif Diallo de l’équipe des Diambars. Elles veulent juste obtenir l’aval de Saër Seck pour enrôler ce technicien et se séparer de Adama Diouf dont les résultats sont en dents de scie.

16/05 - Mauvaise passe, la Suneor proche de la Ligue 2: Tirs groupés sur l`entraineur

La Suneor est au fond du trou. Si rien n’est fait, elle risque d’être engloutie et de voguer pour un temps non encore déterminé dans les eaux abyssales de la Ligue 2. Ce spectre de relégation hante les esprits des joueurs et du public. A six journées de la fin du championnat d’élite, les supporters à l’image du jeune Alfred Bâ croisent les doigts et prient Dieu pour que l’équipe fanion du Baol se maintienne en Ligue 1. Le jeune joueur, les deux mains sur le crâne, tourne la tête et comme un signe de dépit affiche une mine des mauvais jours. Il veut comprendre et a du mal à s’expliquer ces contre-performances, mais le public chaud de Diourbel a tout de suite désigné un responsable. Il s’agit de l’entraîneur Adama Diouf dont la tête est réclamée. C’est parce que, l’équipe joue mal. Sur 20 matchs, elle a con­cédé 12 nuls, 3 victoires et 5 défaites. A 6 journées de la fin du championnat, elle est classée 13ème sur les 14 équipes. Donc relégable. Ibrahima Dacosta, Directeur technique régional de football diagnostique les causes de cette contre-performance. «Ces derniers temps, c’était difficile surtout de gagner à domicile. C’était surtout lié à un problème d’organisation du jeu. Dans cette organisation, la politique qui devrait être mise en place, était de ne pas être frileux. Il faut avoir de l’audace. On ne peut pas jouer chez soi et être frileux, je crois que c’est cette frilosité qu’il fallait enlever de manière globale. Si les gens arrivaient à installer cette politique de l’audace, je pense que cela aurait permis à l’équipe d’être plus conquérante et de marquer de plus en plus. Dans la construction du jeu, on a noté un changement d’hommes tant sur le plan du coaching que des joueurs. L’équipe qui avait favorisé la montée en Ligue 1 avait une ossature qui a été détruite. Ce sont de nouveaux joueurs qui sont venus. Ceux qui étaient titulaires ont perdu leur poste. Il y a un sentiment de frustration des joueurs qui étaient parvenus à faire monter l’équipe en Ligue 1 et qui ne se retrouvent plus dans les plans du nouvel entraîneur.» «On ne peut pas confier l’équipe à des gens qui ont d’autres occupations» Pour notre interlocuteur, par ailleurs titulaire de la licence B de la Caf, il faut chercher ces contre-performances dans le management de l’équipe. «Le staff est inopérant. On ne peut pas prendre une équipe professionnelle de 1ère division et la confier à des gens qui ont d’autres occupations, que de s’occuper exclusivement du club (l’entraîneur principal est chef du service départemental des Sports, son adjoint est directeur d’école et le préparateur physique est enseignant à l’Inseps). Un club professionnel ne doit pas être confié à des gens qui travaillent à mi-temps, mais à des gens qui travaillent à plein-temps. Consé­quence : l’équipe perd son talent. Et au rythme où nous allons, on a peu de chance de se maintenir mais c’est toujours possible de rester en Ligue 1, surtout que les équipes qu’elle va rencontrer joue sur deux fronts à savoir la coupe et le championnat.» «L’entraîneur n’a pas un projet de jeu» Ce diagnostic du Directeur technique régional est partagé par Saliou Ndiaye, ancien footballeur, qui pense que «c’est comme qui dirait que l’entraîneur n’a pas un projet de jeu bien ficelé. Pas une stratégie claire qui peut conduire l’équipe à la victoire. La preuve, ce sont les mêmes hommes qui jouent. Il faut du sang neuf à l’équipe.» Malick Ndong, comme la majorité des supporters interrogés, «ne croit pas au maintien. Je n’ai aucun espoir». Revenant sur le jeu de l’équipe, notre confrère Abdou­laye Banne de la Rts confie : «L’équipe a des problèmes en attaque, elle ne marque pas, et encaisse beaucoup de buts. Elle a actuellement un goal différence négatif (-2) 12 nuls dont sept à domicile. Est-ce que c’est en concédant des matchs nuls à domicile qu’on parvient à se maintenir en Ligue 1 ? Je ne le pense pas. Il faut gagner.» Pour y arriver, M. Banne croit savoir que «le public qui n’est pas souvent collé à l’équipe doit jouer sa partition pour les prochains matchs. Il faut que le staff change de méthode, il a peur de perdre à domicile. L’équipe doit jouer vite, élargir le jeu et jouer plus en profondeur. Le football moderne, ce n’est plus posséder le ballon mais travailler vite. Travailler surtout l’efficacité.» A la question de savoir si l’équipe peut se maintenir en Ligue 1, Abdoulaye Banne relativise : «Ce sera très difficile». Le président Oumar Samb se montre plutôt optimiste. Il pense que l’équipe restera en 1ère division. Pour lui, rien n’est perdu surtout qu’il reste 6 journées à jouer. La trêve d’un mois sera aussi, de l’avis du président, mise à profit pour requinquer le groupe et venir à bout de cette malchance qui poursuit l’équipe. Sur les difficultés de l’équipe, le président Samb s’explique : «Nous avons connu une crise avec le départ de l’entraîneur qui avait déjà formaté un groupe. Ensuite, j’ai noté un blocage psychologique qui a dû faire douter l’équipe.» Il demande à tous les supporters de coller à l’équipe. Adama Diouf écarte toute idée de démission L’entraîneur ne dit pas autre chose. Adama Diouf donne rendez-vous aux supporters à la dernière journée. Même s’il dit avoir perdu le sommeil depuis quelques temps, il n’en demeure pas qu’il reste persuadé que son équipe sera encore en Ligue 1 la saison prochaine. Toutefois pour réussir ce challenge, il invite les joueurs à respecter les consignes. Se disant serein et zen, Adama Diouf qui a toujours la confiance des dirigeants de la Suneor, écarte toute éventualité de démission et pense qu’il ira «jusqu’au bout» de son contrat qui expire à la fin de la saison. Salif Diallo pisté Interpellé sur le fait que le staff ne soit pas permanent, Adama Diouf répond : «Ce n’est pas un problème d’autant plus que j’ai les coudées franches et l’autorisation de mon supérieur hiérarchique. Je suis toujours avec l’équipe.» Toutefois, Le Quotidien a appris de sources bien informées que les plus hautes autorités de la Suneor seraient en pourparlers avec Salif Diallo de l’équipe des Diambars. Elles veulent juste obtenir l’aval de Saër Seck pour enrôler ce technicien et se séparer de Adama Diouf dont les résultats sont en dents de scie.

<< Début < Précédent 107/166 Suivant > Fin >>
Football
Eliminatoires CAN 2015 : Papiss Cissé, Saivet et Cheikh Kouyaté incertains Eliminatoires CAN 2015 : Papiss Cissé, Saivet et Cheikh Kouyaté incertains

Trois internationaux sénégalais - Cheikhou Kouyaté, Henri Saivet et Papiss Demba Cissé - sont très incertains pour la première journée des éliminatoires de la CAN 2015 qui doit opposer l'équipe nationale du Sénégal à celle de ... suite 

Diomansy Kamara recruté grâce à Facebook Diomansy Kamara recruté grâce à Facebook Le transfert de Diafra Sakho se fera « très prochainement», Le transfert de Diafra Sakho se fera « très prochainement»,
Sénégal-Egypte : Giresse tient à jouer le 5 septembre en nocturne Sénégal-Egypte : Giresse tient à jouer le 5 septembre en nocturne Africa Promo Foot et US Parcelles assainies en finale du tournoi de montée en National 1 Africa Promo Foot et US Parcelles assainies en finale du tournoi de montée en National 1

Toutes les infos Football
Basketball
Les Lions en grève faute d'assurance Les Lions en grève faute d'assurance

L’équipe nationale masculine de basket du Sénégal a décrété un mot d’ordre de grève mercredi en raison des questions d’intendance liées à la prise en charge des assurances des joueurs. Ce problème survient à un mois du démarra... suite 

Gorgui Sy Dieng rejoint enfin le groupe Gorgui Sy Dieng rejoint enfin le groupe Maleye Ndoye : «Contrairement à 2006, cette année nous sommes mieux préparés» Maleye Ndoye : «Contrairement à 2006, cette année nous sommes mieux préparés»
Ibrahima Thomas, pivot des Lions : «La place d'aucun joueur n'est garantie en équipe nationale» Ibrahima Thomas, pivot des Lions : «La place d'aucun joueur n'est garantie en équipe nationale» Le Premier ministre reçoit les Lions du basket Le Premier ministre reçoit les Lions du basket

Toutes les infos Basketball
Coupe du monde Brésil 2014
 

Derniers résultats

Date Matchs
ven. 04 juil. France 0-1 Allemagne
ven. 04 juil. Brésil 2-1 Colombie
sam. 05 juil. Argentine 1-0 Belgique
sam. 05 juil. Pays-Bas 0-0
tab(4-3)
Costa Rica
mar. 08 juil. Brésil 1-7 Allemagne
mer. 09 juil. Pays-Bas 0-0
tab(2-4)
Argentine
sam. 12 juil. Brésil 0-3 Pays-Bas
dim. 13 juil. Allemagne 1-0
a.p
Argentine
Date 26ème Journée
sam. 21 juin Touré Kunda 0-0 Diambars FC
dim. 22 juin US Ouakam 2-3 Jaraaf
dim. 22 juin AS Pikine 2-0 Suneor
dim. 22 juin Casa Sports 2-1 Olympique de Ngor
lun. 23 juin Yeggo 1-1 Linguere Saint Louis
lun. 23 juin Niarry Tally 3-0 Stade de Mbour
lun. 23 juin DUC 0-0 Port
Date 14ème Journée
mer. 14 mai Teungueth 1-1 AS Sucrière
mer. 14 mai AS Douanes 0-1 Ndar Gueth
mer. 14 mai AS Dahra 6-2 Mbargueth
mer. 14 mai Renaissance de Dakar 0-3 Ndiambour
ven. 16 mai Guédiawaye FC 3-0 Dakar Sacré Cœur
ven. 16 mai Renaissance de Yoff 1-0 US Gorée
ven. 16 mai Etics 1-1 AS Saloum
ven. 16 mai Cneps de Thiès 0-0 Kawral de Vélingara
Date Combat
dim. 27 juil. Yékini - Eumeu Sène
dim. 03 août Papa Sow - Lac De Guiers 2
Date 10ème Journée
mer. 30 avril Guédiawaye BC 35-87 ASC Ville de Dakar
jeu. 01 mai SLBC 75-40 US Ouakam
jeu. 01 mai Mbour BC 64-74 Jaraaf
ven. 02 mai SIBAC 33-63 ASC Bopp
dim. 04 mai JA 42-49 Cayor BC
dim. 04 mai DUC 78-46 UGB
Date 14ème Journée
ven. 23 mai Disso BC 54-47 HLM BC
ven. 23 mai US Ouakam 57-61 Douanes
dim. 25 mai ASFA 76-64 Louga BC
dim. 25 mai ASC Thies 52-58 Gorée
dim. 25 mai DUC 57-65 US Rail
dim. 25 mai Mermoz 56-69 SIBAC

   wiwTV >>>


                                                          +toutes les vidéos

  Facebook wiwsport.com

Newsletter wiwsport.com

Recevez chaque jour l'essentiel de l'actu sportive


Classement Ligue 1

Rang Equipe Pts J. Diff.
1 AS Pikine 49 26 +18
2 Jaraaf 48 26 +14
3 Casa Sports 41 26 +14
4 Port 41 26 +9
5 Niarry Tally 37 26 +7
6 US Ouakam 35 26 -1
7 Stade de Mbour 34 26 0
8 Linguere Saint Louis 33 26 -5
9 Diambars FC 32 26 +2
10 Olympique de Ngor 32 26 -13
11 Touré Kunda 28 26 -6
12 Suneor 27 26 -4
13 DUC 24 26 -11
14 Yeggo 17 26 -24

Classement Ligue 2

Rang Equipe Pts J. Diff.
Poule A
1 Guédiawaye FC 27 14 +16
2 Etics 24 14 +16
3 Dakar Sacré Cœur 20 14 +15
4 AS Saloum 20 14 +14
5 US Gorée 15 14 +13
6 Renaissance de Yoff 15 14 +7
7 Cneps de Thiès 13 14 +11
8 Kawral de Vélingara 12 14 +8
Poule B
1 AS Douanes 24 14 +6
2 Renaissance de Dakar 19 14 +2
3 Ndar Gueth 19 14 -2
4 Mbargueth 19 14 -2
5 Ndiambour 17 14 +1
6 AS Dahra 17 14 -2
7 AS Sucrière 15 14 -2
8 Teungueth 14 14 -1

Suivez wiwsport.com


Arrêt sur images

wiwsport.com